La spondylarthrite ankylosante est une maladie inflammatoire articulaire chronique, qui touche principalement la colonne vertébrale, la fesse, le bassin, etc. Elle porte atteinte au squelette axial. Pour soulager les douleurs liées à cette maladie, les médecins recommandent généralement des analgésiques classiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF), des injections de corticoïdes, etc. Mais ces traitements médicaments entraînent le plus souvent des effets secondaires désagréables. L’extrait du cannabis commence actuellement à gagner du terrain pour soigner les inflammations des articulations. On se demande ainsi : quels types de CBD pour les douleurs articulaires et est-ce que cette substance soulage la spondylarthrite ankylosante ?

Qu’est-ce que la spondylarthrite ankylosante ?

Avec la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique, la spondylarthrite ankylosante fait partie des rhumatismes inflammatoires. Ce sont des maladies auto-immunes, chroniques ou aiguës affectant les articulations, les muscles ou encore d’autres tissus. Il s’agit d’une arthrite juvénile qui touche la colonne vertébrale, les articulations sacro-iliaques du bassin ainsi que les points de liaison des tendons et des ligaments aux os.

Ce rhumatisme articulaire atteint fréquemment les hommes à l’adolescence ou en début de leur âge adulte. Il se caractérise par des douleurs de dos nocturnes très intenses et la raideur matinale. Ces problèmes apparaissent vers la fin de la nuit et risquent d’engendrer de l’insomnie aux malades. Ils commencent depuis le bas de votre colonne vertébrale et se développent jusqu’à votre cou.

Dans certains cas, cette maladie auto-immune permet d’altérer les articulations au niveau des autres endroits de votre corps : gonflements sur les coudes, les épaules, les genoux et les chevilles. Au pire, elle peut finir par fusionner vos vertèbres.

Les symptômes de la maladie

La spondylarthrite ankylosante se manifeste généralement par des articulations enflées et douloureuses, qui surviennent la nuit et s’aggravent au petit matin. C’est également le cas pour certains patients après être restés assis durant des heures. Il se peut que des douleurs apparaissent à la fesse ou la colonne devienne rigide. Dans de rares cas, vous allez sentir de la fatigue, perdre de l’appétit et du poids ou encore avoir de la fièvre.

La maladie représente un risque élevé d’ostéoporose, de problème respiratoire et de maladie cardiovasculaire. Elle agit dans l’arthrose de manière dégénérative et irréversible. Cette affection peut suivre alors une évolution progressive pour causer des lésions permanentes au niveau de la colonne vertébrale et devenir invalidante dans les cas plus graves.

Cette pathologie influence considérablement la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Elle conduit à l’ankylose, qui se définit comme la perte de mobilité et de souplesse. Les personnes souffrant de la spondylarthrite ankylosante subissent souvent des troubles du sommeil. Sans doute parce que la douleur entraîne un certain inconfort et empêche d’être à l’aise la nuit.

Les origines de la maladie

La spondylarthrite ankylosante est liée dans la grande majorité des cas (90 %) à la variation d’un gène dénommé HLA B27. Ce facteur permet de réguler la production de protéines, responsable de l’avènement d’une réponse du système immunitaire. Mais les sources de cette pathologie sont à la fois d’origine génétique et environnementale, notamment chez les individus sensibles.

Quels sont les bienfaits du CBD pour soulager la spondylarthrite ankylosante?

Les affections rhumatismales atteignent des millions de personnes à travers le monde entier. Pourtant, les traitements recommandés par les médecins restent uniquement symptomatiques comme l’AINS (paracétamol…), l’injection des corticoïdes, etc. Ces médicaments peuvent à la longue provoquer des effets indésirables, tels que les vomissements, les ballonnements, les ulcères, vomissements, la diarrhée ou constipation, etc.

Certaines personnes obtiennent également des résultats positifs avec la physiothérapie, les massages, les étirements ou les exercices physiques. De nouvelles perspectives viennent de voir le jour et attirent pas mal d’adeptes en ce moment. Malgré l’efficacité de certains traitements thérapeutiques, les gens préfèrent utiliser la méthode naturelle. Le CBD ou le cannabidiol est choisi comme alternative pour soulager la douleur chronique générée par la spondylarthrite ankylosante.

Description du cannabidiol

Il s’agit de l’une des substances actives de la plante de chanvre, de la famille des cannabinoïdes. Cette molécule se démarque par ses propriétés anti-inflammatoires et antalgiques. Elle permet ainsi d’apporter de nombreux bienfaits aux patients.

Le CBD a l’avantage d’être un remède naturel dépourvu d’effets psychoactifs. Il constitue une solution fiable pour traiter la raideur, l’enflure et la baisse de la flexibilité du dos. Son usage est bien loin de celui de la drogue. C’est un élément vertueux du cannabis.

Grâce à ses principaux bienfaits, le cannabidiol est utilisé pour traiter différentes maladies, y compris le soulagement des douleurs de la spondylarthrite.

Les propriétés anti-inflammatoires du CBD pour soulager la spondylarthrite ankylosante

Comme tous les cannabinoïdes, cette substance active bénéficie des effets anti-inflammatoires naturels considérables. C’est la raison qui incite les sportifs à en prendre comme complément alimentaire pour soulager leurs douleurs articulaires et musculaires. De la même manière, les personnes atteintes de douleurs inflammatoires chroniques s’en servent pour les prévenir.

Le cannabidiol peut s’associer à d’autres produits comme la glucosamine. Ce composé contribue à l’élaboration du cartilage, un tissu conjonctif souple. Ce dernier assure la protection des articulations, notamment contre l’arthrose du genou ou encore de la hanche. Le CBD peut aussi soulager les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde, ralentir le développement de la maladie et réduire les déformations articulaires.

Les propriétés analgésiques et anxiolytiques du CBD

L’efficacité du CBD est indéniable comme antidouleur naturel. Le système immunitaire peut à tout moment devenir très actif et provoquer une inflammation, dont la spondylarthrite ankylosante et les douleurs associées. Immunomodulateur, le cannabidiol s’utilise à cet effet pour affaiblir ou du moins équilibrer le fonctionnement du système cannabinoïde interne de l’organisme et diminuer toutes les formes de souffrance. Il convient bien pour lutter contre la maladie chronique.

Le rôle du CBD pour soulager la spondylarthrite ankylosante

Si le CBD est devenu très apprécié dans le cadre thérapeutique, c’est dû certainement au fait de son efficacité face aux douleurs et inflammations. Pour y parvenir, la molécule interagit avec des récepteurs spécifiques de l’organisme, notamment les CB1 et CB2. Elle permet ainsi d’optimiser la réponse naturelle venant du système nerveux à la peine infligée par les maladies inflammatoires chroniques (spondylarthrite ankylosante, arthrose rhumatoïde, arthrose, fibromyalgie, etc.).

Le cannabidiol joue aussi le rôle de puissant anti-inflammatoire pour empêcher la prolifération cellulaire, entraînant l’entassement exagéré des tissus osseux au niveau des vertèbres. Il favorise la production de lymphocytes T, qui permet de combattre les effets non souhaités de l’hyperactivité du système immunitaire.

Comment utiliser le CBD pour soulager la spondylarthrite ankylosante ?

cbd premium

Le système immunitaire provoque l’inflammation pour traiter les infections ou les blessures, ce qui est favorable dans les situations aiguës. Peut survenir ainsi un lot de conditions douloureuses, dont la spondylarthrite ankylosante. Les cannabinoïdes aident à atténuer à la fois l’activité du système immunitaire et du TNF-alpha, un médiateur important de ces irritations.

Il existe toutefois un panel de produits dérivés du cannabidiol : fleurs CBD, résines CBD ou huile de CBD. Pour traiter les maladies rhumatismales, il faut choisir le meilleur CBD. Quant à sa consommation, différentes manières sont possibles : par voie orale, par inhalation, par administration sublinguale ou par application cutanée.

La voie orale

L’ingestion par voie orale est le mode d’administration le plus reconnu, surtout pour les capsules ou gélules, les produits comestibles contenant l’extrait d’huile. Une fois avalé, le produit passe par votre système digestif, est dissout et se propage dans la circulation sanguine. Facile et pratique, cette option permet au composant d’atteindre tout le corps, ce qui est parfait pour traiter un symptôme systémique. Cependant, elle possède un infime taux de biodisponibilité. La majeure partie du constituant est métabolisée par les organes digestifs. L’administration par voie sublinguale consiste à mettre quelques gouttes du produit sous la langue, attendre quelques secondes le temps qu’il s’absorbe avant de l’avaler. C’est plus rentable.

Le vapotage

Il est possible d’utiliser cette substance active sous forme de e-liquide avec une cigarette électronique. Cette méthode se décline en deux types, dont le modèle classique, contenant différents taux de cannabidiol, et la version booster avec un fort concentré.

L’inhalation du CBD pour soulager la spondylarthrite ankylosante

Cette méthode offre la possibilité de vapoter l’extrait de molécule ou de fumer de fleurs de cannabidiol. Elle garantit un taux de biodisponibilité plus élevé. Ses effets sont quasi instantanés, ce qui est idéal pour lutter contre les traumatismes. L’inhalation permet en plus de profiter des arômes exceptionnels du chanvre.

L’application topique

Les crèmes, les baumes, les pommades et les gels topiques aident à réduire les inflammations et les souffrances ciblées dans une zone spécifique sans effets indésirables. Cette technique permet aux molécules d’être absorbées directement par la peau, au lieu d’être gaspillées par le système digestif. Ce qui est idéal pour les personnes souffrant d’arthrite chronique.

L’isolat ou le spectre complet

Cette option est plus appropriée pour soulager la spondylarthrite ankylosante. Les différents composés actifs de la plante œuvrent ensemble en synergie.

Bien que le cannabidiol ne présente aucun risque de surdosage, il est fortement recommandé de consulter un médecin pour diagnostiquer votre situation et trouver le traitement adapté. Si vous souhaitez acheter du CBD de qualité pour la spondylarthrite ankylosante, notre boutique en ligne est une référence dans la distribution de CBD premium avec un taux de 0,2 % de THC. Pour améliorer votre expérience, elle assure efficacement l’accompagnement des clients et la livraison de CBD à Tours.